photo blue kamikaze

Kaboom

À tout les terroristes en herbe, le Blue Kamikaze est fait pour vous !

C’est un cocktail explosif qui tient son nom de son acidité et de sa fraîcheur !

Ne vous fiez pas à sa jolie couleur innocente, car ce shooter dégage une aura de puissance quand nous le tenons entre nos doigts, et quel délice quand il passe la frontière de nos lèvres, waaah nous regretterions presque de ne pas en avoir plus dis donc!

La Recette

Pour 3 shooters :

  • 2cl de vodka ;
  • puis 2cl de blue curaçao ;
  • et enfin 2cl de jus de citron vert.

Bien shaker dans un shaker rempli de glaçon, et verser dans les verres à shooters !

L’histoire

Ce cocktail est lui-même une variante d’un cocktail, le Kamikaze, qui est né au États-Unis, à la fin de la guerre du Pacifique (1941-1945), pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Les kamikaze étaient des forces spéciales de l’Empire du Japon, qui, après un dernier verre de sake s’écrasaient délibérément avec leurs avions chargés d’explosifs sur les navires de guerres de la flotte américaine. Il fallait une sacrée dose de courage n’est-ce-pas ? Ces hommes se sacrifiaient selon les codes traditionnels du Bushido des Samouraïs, par seppuku.

Le seppuku était traditionnellement utilisé en dernier recours, lorsqu’un guerrier estimait immoral un ordre de son maître et refusait de l’exécuter. C’était aussi une façon de se repentir d’un péché impardonnable, commis volontairement ou par accident. Plus près de nous, le seppuku subsiste encore. C’est comme une manière exceptionnelle de racheter ses fautes, mais aussi pour se laver d’un échec personnel.

Variante

Comme nous venons de le dire, ce cocktail est lui-même une variante du cocktail Kamikaze, où nous remplaçons alors le blue curaçao par du triple sec.

Il existe aussi trouver le Balalaïka (où le jus de citron vert est remplacé par du jus de citron jaune). Il y a aussi le  Red Lion (idem que pour le Balalaïka mais avec du jus d’orange en plus).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *