clover club

Le Clover Club




Le Clover Club, le célebre Sour à la framboise, le cocktail fruité et aromatisé mais aussi puissant, acide et doux à la fois !

En voyant ce cocktail, nous pouvons bien entendu penser à l’héroïne de notre enfance, Clover des Totally Spies, mais son origine est toute autre, comme vous pourrez le constater.



Sa Recette



Pour le réaliser à la perfection, vous devez shaker sans glace :

  • 1,5cl de blanc d’oeuf ;
  • 1,5cl de purée de framboise ;
  • 6cl de gin ;
  • ainsi que 3cl de jus de citron frais.

Shakez fortement une seconde fois, mais cette fois avec beaucoup de glaçons, filtrez le dans un verre à martini au préalablement rafraichi, ajoutez une framboise fraiche ou émiettez une framboise séchée dessus, et pour finir, dégustez le !



Son Histoire



Comme dis précédemment, le nom Clover Club de vient pas de Clover des Totally spies, mais il porte le nom d’un club d’hommes de Philadelphie composé de businessmen, avocats ou journalistes.

Ils avaient l’habitude de se regrouper dans l’hôtel Bellevue-Stratford, c’est ici qu’un jeune barman Ambrose Burnside Lincoln Hoffman aurait inventé le cocktail vers 1880.



Mon avis



Pour moi, ce cocktail mérite sa place aux cotés du Whiskey Sour, de l’Amaretto Sour, et des plus grands cocktails de notre époque, malgrès ce que l’on en pensais à l’époque. Eh oui, en 1934 un magazine cite ce cocktail dans les 12 pires cocktails de la décennie, et vers 1950 le cocktail n’était plus qu’un lointain souvenir.

Je n’ai jamais compris ce classement, c’est un cocktail acide, de par le citron mais doux et fruité de par la purée de framboise.

Le premier ressenti que l’on a du cocktail est que c’est un cocktail plutôt élégant, bien construit, avec une belle mousse et une couleur qui claque.

Ensuite, à l’odeur, ce qui vient en premier, c’est le coté citronné du cocktail, puis le coté boisé et fruité de la framboise en arrière.


Passons au gout maintenant. Ce qui nous apparais en première bouche, c’est le coté astringent et acide du citron, et directement après le coté doux de la framboise et boisé du gin.




Voilà, vous savez tout, il ne vous reste plus qu’à le reproduire chez vous et me dire ce que vous en avez pensé !




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *